Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un mercredi à la maison

Un mercredi à la maison

pour toute la famille, pour les recettes de cuisine, pour les sorties, pour les trucs et astuces, pour parler de ce qui nous entoure, pour rire autour des paroles d'enfants !

Etre séparé(e) de ses enfants...

Etre séparé(e) de ses enfants...

...c'est une bougie qui s'éteint à chaque fois !

Rappelez-vous lorsqu'adulte, votre enfant alors âgé de 23, 26 ans ou moins peut-être a quitté votre domicile familial pour s'envoler vers d'autres horizons : ses études supérieures, son premier job, une colocation avec des potes, une mise en ménage avec un conjoint... Souvenez-vous du noeud au ventre que vous avez ressenti !

Ressentir cette émotion alors que vos enfants n'ont que 6 et 3 ans, les voir partir dépourvus de réponses à cette séparation. Ce n'est plus un noeud au ventre, c'est une angoisse quotidienne, une boule à la gorge, la peur de ne pas les revoir...

Etre séparé(e) de ses enfants, c'est vivre un peu moins chaque jour...

Etre séparé(e) de ses enfants...

Etre séparé(e) de ses enfants, c'est vivre à moitié leur vie mais répondre totalement à leurs angoisses, à leurs doutes car lorsqu'ils grandissent, ils ont besoin de réponses entières sur leur histoire.

Etre séparé(e) de ses enfants, c'est les voir grandir une moitié de leur vie. Un parent voit son enfant en moyenne 18 ans, un parent séparé le verra grandir moitié moins.

Ma fille de 5 ans a décidé de ne plus porter de couche la nuit cet été chez son papa, Lorsque j'ai appris cette bonne nouvelle, j'ai été bien sûr ravie pour elle et l'ai félicitée. J'ai réalisé que je n'étais pas là pour partager cette étape avec ma propre fille et cela m'a attristée. Etre parent c'est être présent dans des moments comme ceux-là...et on m'a pris ce moment-là !

Avant de me séparer de mes enfants tous les 15 jours, nous nous disons toujours être comme les 5 doigts de la main et nous aimer très fort.

Rien ne nous séparera !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article