Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un mercredi à la maison

Un mercredi à la maison

pour toute la famille, pour les recettes de cuisine, pour les sorties, pour les trucs et astuces, pour parler de ce qui nous entoure, pour rire autour des paroles d'enfants !

Au coeur des émotions de l'enfant

Au coeur des émotions de l'enfant

Je viens de terminer le 4ème livre d'Isabelle Filliozat, celui-ci se libelle "l'intelligence du coeur". Cependant, c'est sur le 3ème livre que je voudrais baser mon article "au coeur des émotions de l'enfant" .

J'ai entendu parler de cet auteure Isabelle Filliozat lors d'une formation que j'ai suivie pour l'association des parents d'élèves dont je fais partie. Ce psychologue, psychothérapeute était intervenue lors d'un colloque à Nîmes, "question de confiance, ensemble, en famille, à l'école" : le parent d'élève qui en parlait m'a convaincue de la lire. Ne trouvant pas le livre dont on m'avait parlé "il n'y a pas de parent parfait", je suis tombée sur "au coeur des émotions de l'enfant". Etant en pleine préoccupation des angoisses, des doutes, des joies, des interrogations qui habitent mes progénitures, j'ai été séduite d'acheter ce bouquin.

Ce n'est pas du discours de psy, mais bien un livre qui s'adresse à des parents en se basant sur des exemples du quotidien. Moi j'y ai découvert l'enfant que j'étais et j'ai compris les émotions cachées de ces dernières années. En comprenant cela, j'ai pu mieux appréhender celles de mes enfants et j'ai changé mon comportement. Je ne dis pas que c'est chose facile à gérer au quotidien mais j'ai bien assimilé que l'éducation d'hier n'est plus l'éducation d'aujourd'hui. Les émotions ont un sens, elles doivent être dites, écoutées, partagées, car elles sont guérissantes. Et peu importe si certains diront "tu écoutes trop tes enfants", faites vous confiance !

Un enfant pleure. Son parent va automatiquement lui demander d'arrêter. Je le sais, je l'ai fait aussi. Pourquoi l'adulte réagit-il ainsi ? Les pleurs, les cris sont une façon pour l'enfant d'exprimer une souffrance, de se libérer. Pourquoi lui interdire de s'exprimer au risque de lui faire comprendre que pleurer, ce n'est pas bien ? Un enfant pleure, l'adulte doit "juste" écouter ses pleurs, câliner, l'embrasser, être présent.

Un enfant est en colère. L'adulte ne supporte pas car il ne sait pas gérer la colère de l'enfant. Mais s'est il interrogé sur le motif de cette colère ?? L'enfant ressent des tensions, il peut s'agir aussi de la colère refoulée d'un parent, ou d'une autre émotion qui ne peut être révélée car on lui a assez répété qu'il ne devait pas pleurer.

Un enfant est triste. L'adulte va systématiquement chercher à divertir l'enfant, changer de sujet. Il mettra un "mouchoir" sur la tristesse de son enfant parce qu'il ne veut pas affronter sa douleur. Et si l'enfant pouvait pleurer dans les bras de son parent qui ne juge pas, qui l'accueille avec empathie. Une tristesse non pleurée peut rester bloquer plusieurs années.

Un enfant a peur. L'adulte va se moquer de lui au lieu de l'accompagner afin de la surmonter. Mon fils cet été a perdu pied dans la mer. Je l'ai sorti de l'eau, l'ai pris dans mes bras et j'ai accueilli sa peur. Nous avons parlé ensemble et je lui ai dit que moi aussi j'avais eu peur. Mes enfants ont pensé à cet épisode pendant 3 jours, période pendant laquelle je n'ai pas ignoré de répondre à leurs inquiétudes et nous avons dépassé cette peur ensemble.

Un enfant est joyeux. L'adulte ne partage pas toujours cette émotion. Imaginez, il crie dans la maison, le parent lui demande de faire moins de bruit. Et si vous vous disiez que votre enfant a besoin de rire, de crier, de jouer, parce qu'un enfant, c'est une vie qui grandit. Partager cette joie en jouant avec lui ou l'inviter à jouer à l'étage avec ses copains faciliteront les échanges.

Ecouter les émotions de nos enfants, c'est les respecter. C'est établir un lien de confiance. Car n'oublions pas qu'il s'agit de personnes et que vous ne les façonnez pas comme vous souhaiteriez qu'ils soient.

N'oubliez pas de voir parfois en vos enfants autre chose que vos enfants. Ce sont des personnes à part entière, qui ont une existence propre, un destin propre. Vous les rencontrez dans cette vie, vous avez même une mission, une fonction auprès d'eux, mais ils ont leur individualité

I.Filliozat

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article