Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un mercredi à la maison

Un mercredi à la maison

pour toute la famille, pour les recettes de cuisine, pour les sorties, pour les trucs et astuces, pour parler de ce qui nous entoure, pour rire autour des paroles d'enfants !

Les cartes, vous y croyez ou pas ?

Les cartes, vous y croyez ou pas ?

En consultant un site de "mamans" pour lire des articles de "mamans", je tombe sur des cartes à tirer pour une consultation gratuite. Curieuse de ce que cela pourrait donner, je me prête au jeu, c'est la première fois que je me donne à ce genre de voyance sachant que je ne suis pas du tout adepte de ces sujets. De l'horoscope à la boule de cristal, en passant par les cartes, je suis l'anti croyante et ce que je vais vous tracer ci-dessous m'a clairement assise dans mes convictions...

Les cartes, vous y croyez ou pas ?

4 thèmes se présentent à moi : rencontre, travail, argent et santé. Je choisis "rencontre". Je clique sur 5 cartes qui s'affichent alors. On me demande mon prénom (normal, pour me répondre, il faut toujours individualiser la conversation si on termine ses phrases par le prénom de son interlocuteur), ma date de naissance, et mon mail.

Les cartes s'affichent et une certaine Viviane me répond. Je ne suis pas dupe : Viviane c'est peut être un homme ou tout simplement un programme informatique. Pourquoi je peux répondre ainsi ? parce qu'aucun échange n'est possible. La "Viviane" en question interprète les cartes tirées, un programme informatique vous le fait très bien.

Ma première carte c'est l'hermite. D'après Viviane, ma situation actuelle stagne et reflète un passé sentimental douloureux. D'un autre côté, une femme de 42 ans qui clique sur Rencontre pour connaître les cartes, c'est qu'elle est seule, donc Viviane voit juste.

2ème carte : le monde. Viviane indique que c'est une très bonne carte !? C'est l'ouverture, les contacts, le renouveau pour l'avenir. Il faut bien remotiver son interlocuteur si elle veut que j'appelle en fin d'interprétation.

3ème carte : le soleil. Viviane est étonnée de voir cette carte. Bah pourquoi ? Il semblerait que quelqu'un de bienveillant m'observe. Cette personne pense très souvent à moi. Ouah, si c'était le cas, je ne comprends pas pourquoi je suis seule depuis si longtemps. Aujourd'hui, toutes les pubs vous rabâchent le même refrain "une personne pense à vous en secret !!!". Ca ne vous dit rien ??? :0)

4ème carte : l'amoureux. Viviane voit clair. Tant mieux, elle est la seule. Quelqu'un qui m'aime en secret. A y'est il est démasqué mais je ne sais pas qui c'est ou peut-être si je veux y croire ou me faire une histoire !!!! D'après Vivi (à ce stade, je peux l'appeler comme ça), cette personne pense à moi tout le temps mais n'ose pas venir (faucheton). Ca dure depuis un petit moment (double faucheton). Il y a un blocage. Elle me demande d'être attentive aux personnes autour de moi (je vais tous les passer en revue !!!!)

5ème carte : le diable. D'après Vivi, le blocage est fort entre cette personne et moi. Il faut absolument le contourner parce que la fusion est parfaite. Putain, il est où parce que là si on est fait l'un pour l'autre, j'attends pas la retraite !!!!

Les cartes, vous y croyez ou pas ?

Et là, Vivi a un FLASH. A propos de cette personne, c'est hyper important. Impossible d'en parler ici, trop long, trop compliqué. Les poils se hérissent (pas possible pour une femme !!!) tellement c'est important. Et elle m'offre la consultation pour 1€ symbolique. Elle le sent comme un devoir. Elle me demande de la rejoindre sur son tchat privé.

Bref, les 10 premières minutes c'est 1€, ensuite LA minute c'est 4€ et à mon avis, la VIVIANE elle vous lâche plus.



Vous en conviendrez, après ces 5 cartes, je ne peux pas être convaincue.

J'entends que certaines personnes s'attachent à consulter ces sites ou ces personnes comme des bouées de secours, peut être parce qu'elles ne croient pas en le
ur avenir.

Je préfère ne pas connaître l'avenir et vivre au jour le jour...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article